Les "psy"


Allez voir un "psy", c’est aller à la rencontre d’un professionnel de l’humain, quelle que soit sa dénomination.

C’est avant tout une volonté de mieux se connaître, se comprendre, s’accepter, s’estimer. Cela peut aussi être une aide passagère pour traverser un moment difficile de la vie ou accompagner un changement. Prendre soin de soi c’est aussi prendre du temps pour soi, pour parler en toute liberté de ce qui pèse, empêche d’avancer, pour pouvoir ensuite continuer sereinement son chemin.

 

Mais pour s’y retrouver, savoir ce qui correspondrait le mieux aux attentes de chacun, il faut d’abord s’entendre sur la définition des "psys". Ce préfixe recouvre plusieurs métiers avec chacun ses champs de compétences, ses spécialités et ses obligations.

 

Psychiatre : Le psychiatre est un médecin spécialiste. A ce titre, il est en mesure de prescrire des médicaments. Ses consultations et prescriptions sont donc prises en charge par la sécurité sociale.

La fonction première du médecin Psychiatre est de diagnostiquer et de proposer un traitement. Beaucoup d’entre eux sont également psychothérapeutes ou psychanalystes. Ces spécialisations leur permettent d’utiliser des outils complémentaires aux traitements médicamenteux et d’offrir un suivi plus centré sur l’écoute et la libération de la parole.

Le psychiatre exerce essentiellement en milieu hospitalier ou en exercice libéral. Bien souvent, le psychiatre et le psychologue sont complémentaires et travaillent en lien.

 

Psychologue : Le psychologue est un professionnel du fonctionnement psychique, du comportement humain, de la personnalité et des relations interpersonnelles. Il pratique une écoute bienveillante, sans juger, et va aider le patient à trouver ses propres réponses, construire ses propres stratégies.

Le psychologue est formé à l’écoute, à l’entretien, à la relation d'aide, aux techniques de groupe ainsi qu’à la passation et à l'interprétation de tests psychologiques (tests de QI, de personnalité, tests psychotechniques...).

 

Le titre de psychologue est protégé et reconnu par l'Etat depuis 1985 (loi n°85-772 du 25 juillet 1985 publiée au J.O. du 26 juillet 1985). Il correspond à un diplôme de troisième cycle (Bac +5) délivré par l’Université ou l’Ecole de Psychologues Praticiens. Le psychologue est soumis à un code de déontologie. L'usurpation du titre de psychologue (accompagné ou non d'un qualificatif) est passible des peines prévues à l'article 259 du code pénal.

 

Les psychologues interviennent dans de nombreux domaines en fonction de leur spécialité, pour préserver, maintenir ou améliorer le bien-être de l'individu et sa santé psychique, au travail ou dans la vie privée, développer ses capacités ou favoriser son intégration sociale.

 

Le psychologue clinicien est le plus répandu ("clinique" dans le sens de l’interprétation objective de ce qui est observé - symptômes ou signes). C’est le "psy" au sens commun et général du terme. Le psychologue pratique son métier aussi bien auprès des enfants (voire des nourrissons), que des adolescents, des adultes ou des personnes âgées, de la famille, du couple et aussi des institutions. Il exerce en milieu hospitalier (fonction publique hospitalière), en structures communales ou départementales (fonction publique territoriale), en milieu judiciaire (Protection Juvénile Judiciaire - fonction publique d’Etat), en milieu privé comme des associations (handicap, soin, insertion professionnelle,....) ou en exercice libéral.

 

Le psychologue du travail intervient essentiellement en entreprise, dans des institutions de bilan et d’orientation ou dans la fonction publique (missions principales : recrutement, formation, bilan de compétences, orientation professionnelle, etc....).

 

Le psychologue scolaire est un fonctionnaire de l’Education Nationale. Sa fonction s’exerce donc dans le milieu scolaire (prévention, bilan, orientation,.....).

 

Le psychologue ne délivre pas d'ordonnance et les consultations ne sont pas remboursées par la Sécurité Sociale (à l'exception des consultations hospitalières, dans un Centre Médico-Pychologique). Toutefois, certaines mutuelles les prennent en charge.

 

Comment s’assurer qu’un psychologue est titulaire des diplômes exigés?

Chaque psychologue en exercice à l'obligation de s’inscrire auprès de l’ARS (Agence Régionale de Santé, ancienne DDASS) de son département et obtenir un numéro "ADELI". Toute personne qui le souhaite peut se renseigner auprès des services compétents de l’ARS pour vérifier le titre d’un praticien et avoir la garantie de la validation de ses diplômes. Pour le département de l’ESSONNE, vous pouvez vous renseigner à l’ARS Ile de France, délégation départementale de l’Esonne (à Evry), au 01 69 36 71 06.

Mon numéro ADELI est le : 91 93 07041 

 

Psychothérapeute : le psychothérapeute est celui qui propose une psychothérapie. Elle peut d’être d'inspiration variée, à choisir selon son besoin, sa demande et sa motivation (thérapie analytique, thérapie comportementale et cognitive, thérapie systémique, hypnose,...).

Bien souvent, le psychothérapeute est un psychologue ou un psychiatre qui  propose des psychothérapies, c'est à dire un travail sur soi, sur un délai plus ou moins long, afin de résoudre un ou plusieurs problèmes.

Depuis mai 2010, le titre de psychothérapeute est protégé (décret n° 2010-534 du 20 mai 2010 relatif à l'usage du titre de psychothérapeute, consolidé au 9 mai 2012 par le  décret n° 2012-695). Il ne peut être demandé que par les psychologues, les psychiatres, les psychanalystes membres d'une association reconnue et les médecins non spécialistes, ces derniers devant suivre une formation complémentaire.

Tout professionnel  souhaitant faire usage de ce titre doit être inscrit à la liste régionale des psychothérapeutes, contrôlée par l'Agence Régionale de Santé.

 

Psychanalyste : Un psychanalyste est une personne qui a suivi une psychanalyse et qui va, à son tour, diriger une cure analytique. Seule la pratique d'une psychanalyse dans un premier temps, puis la reconnaissance parmi les pairs dans un second temps, obtenue à l'aide de travaux communiqués dans les diverses associations de psychanalyse, permet d'être reconnu en tant que psychanalyste.

Entreprendre une psychanalyse c’est entreprendre un travail de fond, qui va durer plusieurs années, à raison de plusieurs séances par semaine. Cette démarche singulière correspond à une indication précise et nécessite un engagement sur le long terme.

Le titre de psychanalyste n’est pas reconnu ni protégé par la loi et n’est sanctionné par aucun diplôme.